Donate Now Menu

Roberta Jamieson to say farewell to Indspire

Ohsweken – March 26, 2020.

After more than 15 years of national leadership in Indigenous education, Roberta Jamieson will step aside in February 2021 as the President and CEO of Indspire, Canada’s largest Indigenous-led charity and one of the top ten charities in Canada.

“I am proud of the tremendous growth and development at Indspire” says Jamieson. “There’s been an eightfold increase in bursaries and scholarships – $115 million now goes to more than 37,500 First Nation, Inuit and Métis students. With our ongoing mentoring programs, this ensures that 90% of our students graduate. We also train educators, so they can provide an education that validates and celebrates the Indigenous identities of our students.”

Jamieson, who is the Executive-Producer of the nationally-broadcast Indspire Awards, says Indspire has excelled in another sphere: educating the Canadian public, breaking down barriers and busting stereotypes. “Our annual Indspire Awards celebrates excellence in the Indigenous world and shares with the rest of Canada the tremendous contributions our people have made.”

The leadership of Indspire is just the latest in a long string of accomplishments for Roberta Jamieson. She was the first First Nation woman in Canada to earn a law degree; the first woman elected Chief of the Six Nations of the Grand River Territory; and the first woman Ombudsman of Ontario.

“Roberta walks and works in many different worlds” says the Chair of Indspire, David Tuccaro, “but always as a Mohawk woman. Over the years, she has consistently applied her Haudenosaunee values and culture to ensuring that Indspire fulfills its mandate and succeeds in its commitment to the many sponsors and governments who support the transformational objectives of Indspire.”

Tuccaro says the departure of one of Canada’s brilliant and compassionate Indigenous leaders is tinged with sadness. “Roberta has turned Indspire into a vital voice for Indigenous education in Canada, and her presence will be missed.”

Laurie Sterritt, Partner with the search firm Leaders International Executive Search, will be in charge of finding the next CEO and President for Indspire.

– 30 –

For more information or to arrange interviews, contact:

Nick Foglia
VP, Communications & Marketing
416-987-0260
nfoglia@indspire.ca


Roberta Jamieson quittera la barre d’Indspire

Ohsweken, le 26 mars 2020.

Après plus 15 ans de leadership national en matière d’éducation des Autochtones, Roberta Jamieson quittera en février 2021 ses fonctions à titre de présidente et chef de la direction d’Indspire, le plus grand organisme de bienfaisance dirigé par des Autochtones au Canada et l’un des dix meilleurs organismes de bienfaisance au pays.

« Je suis très fière de la croissance et du développement exponentiels enregistrés par Indspire », dit madame Jamieson. « Le montant total accordé en bourses d’études et en bourses d’excellence est maintenant huit fois plus élevé et 115 million de dollars ont été distribués à plus de 37 500 étudiants des Premières Nations, inuits et métis. Grâce à nos programmes de mentorat, 90 % de nos boursiers obtiennent un diplôme. Nous formons aussi les éducateurs afin qu’ils puissent prodiguer un enseignement qui reconnaît et valorise les identités autochtones de nos étudiants. »

Madame Jamieson, qui est également productrice déléguée du gala des prix Indspire diffusé à l’échelle du pays, souligne qu’Indspire excelle aussi pour ce qui est de sensibiliser le public canadien, d’éliminer les obstacles et de faire disparaître les stéréotypes. « Les prix Indspire célèbrent annuellement l’excellence chez les Autochtones et partagent avec le reste du Canada les immenses contributions de nos peuples. »

La direction de l’organisme Indspire n’est que la plus récente des nombreuses réalisations de Roberta Jamieson : elle a été la première femme des Premières Nations au Canada à obtenir un diplôme en droit, la première femme à être élue chef du Territoire des Six Nations de la rivière Grand et la première femme à occuper les fonctions d’ombudsman de l’Ontario.

« Roberta évolue dans de nombreuses sphères différentes », fait remarquer David Tuccaro, président du conseil d’administration d’Indspire, « mais toujours en sa qualité de femme de la nation mohawk. Au fil des années, elle s’est constamment inspirée de ses valeurs et de la culture haudenosaunee pour s’assurer qu’Indspire remplisse son mandat et respecte ses engagements envers les nombreux commanditaires et gouvernements qui appuient les objectifs de transformation que vise Indspire. »

Tuccaro avoue que le départ de l’un des leaders autochtones les plus brillants et pleins de compassion du Canada n’est pas sans susciter de la tristesse. « Roberta a fait d’Indspire une force vitale en matière d’éducation des Autochtones au Canada, et sa présence va nous manquer. »

Laurie Sterritt, associée au sein du cabinet de recrutement de cadres Leaders International Executive Search, s’est vu confier la tâche de trouver le prochain président ou la prochaine présidente et chef de la direction d’Indspire.

– 30 –

Pour plus d’informations ou pour organiser des entrevues, communiquez avec :

Nick Foglia
Vice-président, Communications et marketing
416-987-0260
nfoglia@indspire.ca

Instagram